Erasmus en Allemagne

Depuis maintenant plus d’une semaine mon aventure Erasmus s’est terminée. C’est tellement une expérience à part que je crois que quelqu’un qui ne l’a pas vécu ne peut pas comprendre même si on en lui explique tous les détails. Par contre ceux qui sont partis en Erasmus dans d’autres pays comprennent facilement toutes mes anecdotes. Preuve que l’internationalisation est en marche, non ?

J’y suis allé pour apprendre la langue, je n’ai pas choisi la plus facile mais je ne regrette rien. Mes bases en allemand sont désormais bien ancrées et j’arrive à me faire comprendre dans pratiquement toutes les situations (et en un an on a l’occasion d’en vivre beaucoup), chose difficilement envisageable en début d’année. Même si peu de mes phrases sont rigoureusement exactes (maudit soit la grammaire allemande et ses terminaisons), parler en allemand est devenu “facile”, les automatismes sont là.

Erasmus ce n’est pas que la découverte d’un pays et ses coutumes, c’est aussi la découverte des pays et des coutumes de tous les Erasmus étant venu dans la même ville. Les autres Erasmus sont les premières personnes à qui l’on parle et ils deviennent vite notre premier cercle d’amis. Ce n’est qu’ensuite avec les cours et l’amélioration de notre niveau en langue que nous apprenons à connaître les autochtones (dans mon cas les allemands). Si bien que Erasmus c’est d’abord la découverte du monde avant la découverte d’un autre pays. De là, notre esprit s’ouvre de lui-même, on se détache des stéréotypes d’une nationalité ou on se l’ancre fortement. Oui c’est vrai les espagnols sont fêtards et les chinois privilégient le groupe à l’individu 🙂

Cette année a été l’occasion de découvrir des gens formidables, je n’en reverrais certainement pas les quatre cinquièmes mais savoir que l’on a tissé des liens d’amitiés avec toutes sortes de nationalités cela réconcilie avec la mondialisation. On se rend compte également qu’on est pas si mal dans notre pays. Dur de se défaire de son éducation et de sa culture.

Cette année a été formidable, certainement une des meilleures de ma vie, et je remercie tous ceux que j’ai pu rencontrer. Et tout particulièrement mes amis allemands aussi hétéroclites que formidables : Christian, Fredrik, Anja, Alex, Barbara, Andrea, Basti, Philip, Christine, Swenja, Petra et Tanja.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]